Vous êtes ici : > Compagnie de théâtre l'Eygurande > Cie L'Eygurande > Histoire


L'HISTOIRE

« Contemporain est celui qui reçoit en plein visage le faisceau de ténébres qui provient de son temps »

                                                                                                                                       Giorgio Agamben


Notre Compagnie existe maintenant depuis plus de 20 ans. Cette durée est en soi porteuse de sens.
Non seulement il y a continuité d’une équipe, de son implantation et aussi des spectacles qu’elle a créé,
des auteurs défendus, et il y a aussi continuité avec un  public qui a toujours accompagné d’une manière constante et forte notre travail.

L’aventure a pu se construire, s’élaborer, s’affirmer grâce à ce public. Non seulement ces gens ont encouragés celle-ci, ils l’ont défendue,
accompagnée,ils l’ont aussi transformée. A tel point que l’association «Les Amis de l’Eygurande» s’est maintenant structurée à nos côtés.

Cette aventure Eygurande est une aventure au cœur des gens, ceux déjà convaincus et ceux qui se font convaincre
puis entraîner dans nos regards et qui ensuite entraînent à leur tour d’autres sceptiques à nous rejoindre.

C’est d’abord cela l’aventure de la Compagnie l’Eygurande, celle avec le public, les gens, les individus.


LE TRAVAIL D’ÉCRITURE, TRAVAIL AVEC LES AUTEURS

L’élan d’écriture se construit toujours à partir d’un vécu si plein, si exigeant, qu’il nous devient nécessaire de poser notre regard, notre plume sur ce vivant.

Nos frottements au monde, dans lequel nous sommes immergés, nous imposent de raconter ce monde d’abord pour essayer de comprendre,
de donner du sens et être passeur de pensée.

L’élan d’écriture se construit aussi pour raconter ce monde à notre façon, pas dans une acception politique ou philosophique mais simplement
dans une langue à nous, un langage qui en lui  même permet de sortir du quotidien, un langage qui par sa forme nous engage dans une aventure poétique.

Cette construction poétique est si essentielle qu’elle se substitue à tout autre combat.
Le regard que nous posons sur le monde nous permet de traverser ce monde et parce que nous sommes encore vivants de le modifier.

Nous créons le monde et c’est l’affaire de chacun d’entre nous, notre existence, le sens suprême.


LE TRAVAIL AVEC LES COMÉDIENS SUR LE PLATEAU.

Toute la démarche, le travail de recherche va consister à se rendre disponible pour servir le propos.
Le travail d’acteur est au cœur de cette recherche.

L’auteur ayant fait son travail nous devons aller à la recherche du Théâtre, ce qui fait que l’acteur devient la matière vivante.
Il se met en quête du jeu, de ce qui dépasse, magnifie, transcende le verbe.

Pour cela nous avons deux obsessions, la construction de l’équipe d’artistes travaillant dans ce sens,
et notre lieu d’où nous pouvons à chaque moment nous mettre au travail.


NOUS VOULONS PROPOSER UNE VISION NOUVELLE DE LA PLACE D’UNE COMPAGNIE DRAMATIQUE SUR UN TERRITOIRE

Nous ne nous inscrivons pas dans le marché culturel ordinaire en répondant à la demande des diffuseurs ou du consommateur de culture.

Nous croyons qu’il est fondamental de remettre le créateur, l’artiste au cœur de la démarche de création. Nous croyons qu’il est important de donner du temps
à cet artiste pour faire émerger, pour développer son cheminement artistique et pouvoir se nourrir de l’échange qui se construit avec les réseaux de public
sur le territoire.
Et ce public cheminera aussi avec l’équipe artistique en croisant les diverses entrées conduites avec les autres groupes de public.
Nous croyons nécessaire de remettre au cœur de la démarche artistique le public qui en s’interrogeant avec l’équipe de création
peut aussi s’emparer des chemins de création et donc s’irriguer de ces chemins de connaissance et de découvertes.

Nous croyons que la durée et la permanence des équipes artistiques permettent aussi aux spectateurs de trouver leur propre route en échappant
à la simple notion de consommateur de culture. Le public peut se confronter avec cette équipe, prendre le temps de ne pas aimer...
Et revenir, parce que nous sommes toujours présents, que nous proposons plusieurs entrées pour s’approprier ce qui fait notre sens de vie :
créer, c’est à dire regarder autrement, donner du sens, comprendre et augmenter sa capacité à être dans ce monde.

Nous croyons que cela ne s’oppose pas à la rigueur de gestion et nous faisons la preuve par la durée de notre bonne gouvernance
et de la vision de notre administration au service de l’artistique.