Vous êtes ici : > Compagnie de théâtre l'Eygurande > Le Théâtre du Coin des Mondes > Archives > Saison 2015/2016


Venez participer à la Fête du Théâtre du Coin des Mondes les 11 et 12 juin prochains!



Toute l'équipe de la Compagnie l'Eygurande a le plaisir de vous inviter à

La Fête du Théâtre du Coin des Mondes 

Samedi 11 et dimanche 12 juin 2016


Au programme, présentation des travaux amateurs encadrés par la Compagnie l'Eygurande, 
et pour conclure la fête,
dîner-pique-nique*, le dimanche 12 juin,
 organisé en partenariat avec le Conseil de quartier du Champtier du Coq

et l’association des Amis de l’Eygurande. 

* Pour le dîner, c'est "l'auberge espagnole"! Chaque convive apporte quelque chose à partager (sucré ou salé).

Samedi 11 juin 2016, à 20h

"Terminale", travail présenté par l'atelier du Théâtre du Coin des Mondes.

Libre adaptation  de la pièce "Terminale" de René de Obaldia.


Des étudiants, terriblement excités, exultent : ils viennent de tuer le professeur. Il était déjà mort, assurent-ils, puisqu'il vivait dans le mensonge, puisqu'il n'y avait aucune concordance entre les idées qu'il prônait et sa vie propre.

Extrait :

ANOUK : Et toi, qu'est-ce que tu désires ? maintenant que tu es libre ?
YVES : Monsieur ne dit rien, monsieur est présent tout en étant absent
ARTHUR : Monsieur ne nous voit pas, monsieur ne nous entend pas,
MARTINE : Monsieur est au-delà, monsieur se drape dans son tralala
YVES : Monsieur , monsieur... monsieur se prend pour dieu !


Auteur dramatique, écrivain et poète, le comte René de Obaldia, chevalier de l’ordre de Balboa est né le 22 octobre 1918 à Hong-Kong d'un père panaméen (qui fut consul du Panama dans l’ex-colonie britannique), et d'une mère française. « Inventeur du langage », il écrit des textes qui sont presque tous empreints d'humour fantastique, de fantaisie et d'imagination.

« J’ai toujours été étonné d’être né. Je suis ébahi de continuer d’exister. Je serai moins étonné lorsque je mourrai… » R. de Obaldia

 

Dimanche 12 juin 2016, à 15h30

"Disparue", travail présenté par l'atelier théâtre du CNRS d'Orsay.

Très libre adaptation de la pièce "Disparue" de Phylis Nagy.

Dans un bar miteux des quartiers chauds de New york la rencontre impossible entre Sarah Casey, une jeune agent de voyage, et un inconnu qui se dit avocat et tueur en série. C'est avec lui que Sarah Casey quittera les lieux. On ne la reverra jamais. la pièce va t'elle résoudre le mystère de cette disparition ?


Extrait :

JACK : Bon, on en était où ? ah ! ouais. Donc on était là, le criminel et moi. nez à nez. Et je fais à Sarah, j'ai dit, écoute ma belle : ce mec il est louche. On dirait un barjo déguisé en serveur qu'essayerait de se faire passer pour un homme de loi.
ELLEN : Je veux juste dire un truc : mon trésor, reviens à la maison. J'ai mis une bougie à la fenêtre comme ça tu pourras repérer ton chemin à l'antenne satellite. Ta chambre a pas été touchée par la main de l'homme. A part, la mienne, forcément.Ch't'ai acheté un nouveau disque. Tu vois, ça m'a coûté la peau des fesses, alors t'as intérêt à rentrer l'écouter.

Née à New York en 1962, Phyllis NAGY vit au royaume uni depuis 1992. Réalisatrice, scénariste, metteur en scène, dramaturge, elle a notamment écrit pour la Royal Shakespeare Company, le Royal Court Theatre...

"Si une pièce, sur le papier, satisfait le lecteur de quelque façon, on peut juger que la pièce est mauvaise." P. Nagy

Suivi de :

"Terminale", travail présenté par l'atelier du Théâtre du Coin des Mondes.

Libre adaptation  de la pièce "Terminale" de René de Obaldia.

 

Des étudiants, terriblement excités, exultent : ils viennent de tuer le professeur. Il était déjà mort, assurent-ils, puisqu'il vivait dans le mensonge, puisqu'il n'y avait aucune concordance entre les idées qu'il prônait et sa vie propre.

Extrait :

Anouk : et toi, qu'est-ce que tu désires ? maintenant que tu es libre ?
Yves : monsieur ne dit rien, monsieur est présent tout en étant absent
Arthur : monsieur ne nous voit pas, monsieur ne nous entend pas,
Martine : monsieur est au-delà, monsieur se drape dans son tralala
Yves: monsieur , monsieur... monsieur se prend pour dieu !


Auteur dramatique, écrivain et poète, le comte René de Obaldia, chevalier de l’ordre de Balboa est né le 22 octobre 1918 à Hong-Kong d'un père panaméen (qui fut consul du Panama dans l’ex-colonie britannique), et d'une mère française. « Inventeur du langage », il écrit des textes qui sont presque tous empreints d'humour fantastique, de fantaisie et d'imagination.

« J’ai toujours été étonné d’être né. Je suis ébahi de continuer d’exister. Je serai moins étonné lorsque je mourrai… » R. de Obaldia

La soirée se terminera par un dîner-pique-nique, organisé en partenariat avec le Conseil de Quartier du Champtier du Coq et l'Association des Amis de l'Eygurande.

RÉSERVATIONS : 01 60 77 90 59 ou reservation@eygurande.net

Attention : le Théâtre du Coin des Mondes n'a que 50 places ! Même si l'entrée est libre, il est impératif de réserver !

Un bar tenu par l'association des "Amis de l'Eygurande" sera ouvert avant et après chaque représentation.


 
Le Théâtre du Coin des Mondes est animé par la Compagnie l'Eygurande. Il reçoit le soutien de la ville d'Evry, du Conseil Départemental de l'Essonne et de la Fondation Bouygues Telecom.
 

 

Saison 2015/2016