Vous êtes ici : > Compagnie de théâtre l'Eygurande > Cie L'Eygurande > Spectacles > Tous nos spectacles > Les cycles d'écriture > Tout public > Zoé





Fruit d’une commande d’écriture faite à Évelyne Loew avec comme
point de départ la mise en regard de trois destins féminins
traversant le 20ème siècle.

Spectacle à partir de 12 ans.

Texte : Evelyne Loew

Scénographie et mise en scène : Jean-Louis Mercuzot
Avec : Isabella Keiser, Myriam Gabaut, Bénédicte Jacquard

Lumières : Pierre-Yves Boutrand
Costumes : Fanny Bernadac




LE SPECTACLE :

Claire, la commerçante, femme de boucher, comme "une poupée de lit" dans son fauteuil se laisse aller à pousser la chansonnette.
Victoire, drapée dans sa robe de mariée en personnage d’opérette, a suspendu le temps au souvenir de son grand amour.
Gigi, l’ouvrière, prépare son lapin en gibelotte...Ce trio féminin fabrique son destin devant nous.

Aux prises avec les turpitudes de leur siècle, les personnages vont devoir choisir, décider, inventer leur place dans le monde.
Celles-là ont pris leur destin en main. Et, de petites choses simples en décisions nécessaires,
d’événements extérieurs en rencontres personnelles, elles avancent et dessinent le 21ème siècle. Elles réinventent la vie ("Zoé", en grec...).


ARGUMENT :


Donner du sens, comprendre le monde, ne pas perdre pied.

Dans ces temps de transformations, de glissements, de changement de cadres et de valeurs, j’ai voulu porter un regard sur les combats
et conquêtes des femmes durant le XXème siècle, et au travers de petites histoires, raconter la grande Histoire.
Le siècle dernier en France a généré deux guerres, permettant aux femmes d’accéder au travail.
Tout naturellement, cette émancipation, passant par une autonomie financière en marche, les femmes ont voulu la conserver et l’élargir.
« Zoé » est construit autour de trois personnages de femmes, représentatives du siècle dernier.

                 Gigi, l’ouvrière,            Rose, la commerçante, femme de boucher,            Victoire, femme moderne “à cause de son mari”.

Au détour de ces destins croisés de femmes, on redécouvre l’importance de la pilule, la pression exercée sur la sexualité des jeunes filles,
la prédominance dans les usines du combat syndical, la place du réfrigérateur –  “conquête moderne” ! –,
la façon dont les hommes ont trop souvent laissé les femmes pour “partir à la conquête du monde” et de son économie,
cette sensation de liberté pendant la guerre, sans les hommes… et bien d’autres petites et grandes choses, dans la tendre indifférence du monde !

Ensemble, Gigi, Rose et Victoire nous permettent de revenir sur nos propres histoires, de créer un va et vient
entre nos souvenirs de famille et notre quotidien aujourd’hui. Elles nous aident à mieux comprendre
la construction sociale actuelle, la place que l’on accorde aux femmes aujourd’hui, et les combats à mener, encore.

Ce trio féminin fabrique son destin devant nous. Aux prises avec les turpitudes de leur siècle, les personnages vont devoir choisir,
décider, inventer leur place dans le monde. Autour de ces trois personnages, d’autres silhouettes sont évoquées, avec
un clin d’œil brechtien, soit en ombre, soit projetées sur un écran où viennent fleurir nos fantasmes et souvenirs.

Dans une scénographie non réaliste, la lumière suggère les univers, souligne les atmosphères, dans un aller et retour entre les corps vivants et l’écran.




Ce spectacle a déjà été joué aussi :

Bourg-St-Andéol (07), Festival d’Avignon, Théâtre du Balcon, Avignon (84), Saint-Germain-lès-Arpajon (91), Draveil (91), Boussy-Saint-Antoine (91),
Théâtre du Coin des Mondes, Evry (91), Montbard (21),



ESPACE PROFESSIONNEL :                                                                                                                               

Pour obtenir l'accès à l'espace professionnel (en cliquant sur le lien ci dessus) un mot de passe est nécessaire.
Celui-ci est communiqué sur demande au 01 60 77 90 59 :

Les téléchargements disponibles :

- Dossier de diffusion & fiche technique
- Presse
- Vidéos